Découvrir Porto Torres en Sardaigne

Les plages de Porto Torres

Porto Torres, située dans le Golfe de l’Asinara en Sardaigne, est une ville qui, selon la légende, aurait été fondée par Jules César lui-même. Aujourd’hui dans la province de Sassari, la ville comporte de nombreux vestiges romains qui méritent qu’on y consacre une partie du séjour.
Quelles sont les immanquables à faire, à voir ou à goûter à Porto Torres ?

Un passé romain assez présent

Les Romains ont laissé de nombreuses traces dans la ville et l’un des témoignages les plus précieux de cette présence sont les thermes avec le Palais du Re Barbaro (Roi Barbare). Ces vestiges d’un ancien ensemble de thermes romains comprend encore actuellement le four et les vasques pour le bain. Quelques mosaïques sont encore en place et ajoutent une touche d’authenticité aux ruines.

Il est aussi possible de passer par le Pont Romain, l’un des ponts les plus longs de la Sardaigne par construit les Romains. Il passe sur le Rio Mannu et faisait partie intégrante du réseau routier développé par les Romains.

Même la Basilique de San Gavino reprend des éléments romains dans sa construction, comme les colonnes. Construite avec des blocs calcaires, cet édifice a pris, avec le temps, des teintes superbes. La Basilique regorge de trésors comme des sarcophages dont celui des “Neuf Muses”, figures emblématiques de l’Antiquité. La crypte comprend les reliques de trois saints : Gavino, Proto et Gianuario.

Des paysages enchanteurs

La Sardaigne est une île entourée par la mer mais il est tout de même facile d’y accéder grâce aux nombreux ferry entre Porto Torres et Marseille qui font la navette toute l’année et proposent également de transporter votre voiture. Ainsi, pas besoin de louer une voiture sur place. Cela évite des frais supplémentaires et vous garantie une autonomie de mouvement indispensable si vous avez décidé d’arpenter les routes sinueuses de cette partie de l’île. Porto Torres est le port de commerce principal du nord de l’île alors que Olbia en est l’aéroport le plus important, sur le versant est.

L’île est bordée de plages merveilleuses où divers paysages peuvent être observés : criques de sable doré qui donnent sur une mer aux couleurs changeantes, passant du bleu au vert, des successions de falaises à perte de vue… Les plages se trouvent surtout sur la côte est de Porto Torres, entre le port touristique où arrivent les ferrys et Piatamone.

La plage de Scoglio Lungo porte son nom à cause du rocher de forme allongée qui émerge de l’eau. Celle-ci n’est pas particulièrement profonde ce qui en fait un lieu de prédilection pour les familles avec enfants. Elle se caractérise aussi grâce à la statue d’un dauphin posée sur une roche.

Il est aussi possible de se prélasser sur la Plage Delle Acque Dolci (des Eaux Douce) qui doit son nom aux sources présentes au fond de la mer.

Une culture riche

Il n’est pas possible de visiter Porto Torres sans visiter le Parc Naturel de l’Asinara.

Ancienne prison, ce parc abrite aujourd’hui de nombreuses espèces animales comme des chevaux, des sangliers ou de petits ânes blancs qui ont donné leur nom à l’île. Cette île, vaste et plane, est parfois visible depuis Ajaccio en Corse créant un effet optique surprenant de terre abandonnée.

L’île se visite pour la beauté de ses paysages et encore une fois de ses plages sauvages.

Dans les environs de Porto Torres, vous avez aussi la possibilité de vous rendre dans un petit village de pêcheur reconverti en centre touristique et balnéaire, Stintino.

La plage de Stintino est l’une des plus célèbre du nord ouest de la Sardaigne. Il s’agit en fait de la plage de La Pelosa et Pelosetta : sable blanc, lagon translucide, végétation préservée face à l’île de l’Asinara, tout invite ici au tourisme balnéaire comme on l’image quand on évoque la Dolce Vita italienne.

La plage de la Pelosa - Stintino
A découvrir aussi l’Isola Piana et sa tour datant de l’époque espagnole, la Sardaigne ayant appartenu au royaume catalan.

Accueil et gastronomie

L’accueil des habitants de Porto Torres est particulièrement chaleureux. Si vous avez l’occasion de visiter la ville lors des fêtes patronales, nombreuses tout au long de l’année, vous aurez alors la chance d’admirer des personnes portant le costume traditionnel, richement brodé et cousu à la main.

En hiver, vous pouvez assister au Carnaval Sarde dont les festivités sont toutes différentes d’un village à l’autre. Le Carnaval commence, officiellement, partout le 2 février avec la célébration de la Canderola (équivalent de la Chandeleur).

Côté cuisine, la Sardaigne fourmille de spécialités culinaires toutes plus succulentes les unes que les autres.

Pourquoi ne pas essayer une assiette de spaghetti alla bottarga (des spaghetti à l’ail et à l’huile d’olive saupoudrés d’oeufs de thon) ? Si vous avez l’estomac bien accroché, essayez le Casu Marzu, un fromage très fort qui se consomme avec des larves introduites dans le fromage pour en favoriser l’état de décomposition ? Sensations fortes garanties !

Catégories de l'article :
Europe
Show Buttons
Hide Buttons