Les splendides jardins du château de Chambord

Situé dans le département du Loir-et-Cher, le château de Chambord est l’un des plus prestigieux témoins de l’architecture de la Renaissance en France. Il est également reconnu pour ses jardins exceptionnels. S’étendant sur près de 8 000 hectares, ils offrent une immense étendue de verdure où la nature dialogue subtilement avec l’histoire.

Des jardins à la française tout en perspective

Les jardins du château de Chambord illustrent parfaitement l’art des jardins à la française pendant la Renaissance. Ils sont agencés selon les principes de symétrie, d’ordonnance et de perspective chers à cette époque. Ces espaces dévoilent leurs perspectives géométriques et leurs jeux d’eau signés par le jardinier en chef de François Ier, Pacello da Mercogliano. Les aménagements suscitent l’admiration et immergent le promeneur dans l’atmosphère monumentale des demeures princières du XVIe siècle. De nombreux détails sont fournis sur ce blog.

A voir aussi : Vous partez en voyage en Russie, voici ce qu'il faut savoir

Des jardins célébrant l’art topiaire

Haut lieu de la maîtrise de la végétation, les jardins de Chambord mettent en valeur l’art topiaire à travers divers espaces à thème. Le jardin de la reine abrite des topiaires élégantes représentant chimères et animaux fantastiques. Plus loin, le labyrinthe végétal invite à une promenade ludique entre les buissons taillés. Les fontaines jaillissantes et les bassins miroitants apportent leur fraîcheur apaisante. Soumis aux aléas climatiques, ces jardins vivants nécessitent un entretien méticuleux à l’image des célèbres ifs centenaires régulièrement taillés. Si certains aménagements initiaux ont disparu, l’identité de ce domaine évolue tout en préservant à jamais l’esprit de fête et d’émerveillement.

Un domaine forestier d’exception

Au-delà du cadre géométrique des jardins formalisés, le domaine de Chambord abrite une vaste réserve boisée d’exception, deuxième forêt domaniale de France avec ses 54 km2. Peuplée essentiellement de chênes centenaires, cette hêtraie-chênaie offre un refuge de choix à la faune locale. Loin des turbulences de la vie contemporaine, cette nature préservée aux portes de la vallée de la Loire apaise les sens et l’esprit par la beauté de ses paysages forestiers. Ceux-ci ont conservé toute la quiétude des temps passés.

A lire également : À la découverte de la culture indonésienne

La richesse faunistique du domaine

La forêt de Chambord abrite de nombreuses espèces animales, dont des cervidés tels que : 

  • les chevreuils ; 
  • les daims ; 
  • les biches. 

Ils évoluent majestueusement sous les chênes centenaires. Vous y croisez également des sangliers fouillant le sol de leur groin à la recherche de glands et d’autres truffes. La gestion de cet écosystème passe par une politique cynégétique raisonnée. Celle-ci permet de contrôler la population de chaque espèce et de préserver son habitat. Des opérations de préservation sont menées telles que la surveillance contre le braconnage ou la création de zones dequiétude. Le domaine obtient par ailleurs le label « Réserve de biosphère » de l’UNESCO.

Une balade bucolique au cœur de l’Histoire

Balade champêtre à la fois dans l’Histoire et au cœur de la nature, la visite du domaine de Chambord est une expérience à part entière. Le promeneur peut emprunter différents itinéraires balisés, comme le sentier des potagers lui faisant découvrir d’anciens lieux de culture. Des panneaux explicatifs et des belvédères offrent des points de vue imprenables sur la façade Renaissance et les paysages alentour. Tout au long de l’année, spectacles équestres, nocturnes ou reconstitutions historiques animent le parc. 

Catégories de l'article :
Actu