Quel est le GR le plus difficile ?

Faire de la Grande randonnée est un plaisir pour vous, mais vous recherchez un plus grand défi pour plus de plaisir ? Faire un GR devrait sans doute vous plaire. Mais il faut noter qu’une grande randonnée propose des activités plus difficile et n’est pas réservé aux débutants. Découvrez dans cet article tout ce qu’il vous faut et toutes les informations concernant une grande randonnée.

Le Tour de l’Oisans : GR 54

L’on le considère comme le GR le plus difficile d’Europe. Il contourne le massif des Ecrins et de l’Oisans. De plus, il est plus réservé aux randonneurs aguerris. Pour parcourir les 184 km environ, ceux qui ont plus d’expériences peuvent prendre 12 jours. Mais il faut normalement compter en large 15 jours pour y arriver. Les plus raisonnables vont découper ce parcours en de petites « portions ».

A lire en complément : Quels sont les plus beaux GR de France ?

Ils le font pour bien le déguster lors des week-ends d’évasion ou sur une semaine. Ainsi, celui-ci est jalonné de sentiers escarpés et d’ascensions difficiles. Ces passages sont tous plus techniques les uns que les autres. Et cela dans un cadre préservé de hautes montagnes.

Le GR 20 Corse

C’est la randonnée la plus mythique. Il est célèbre dans le monde entier pour sa difficulté et sa beauté. Le parcours est de 180 km entre Calenzana au nord de l’île et Conca au sud. Avant de pouvoir y arriver, il faudra compter 16 jours environ. Cela à raison d’une étape par journée. Avant de s’aventurer sur ce chemin, il est important d’être en bonne santé.

A lire en complément : Calais : une destination riche en activités !

Vous devriez aussi vous adapter aux aléas climatiques en altitude et aux terrains accidentés. Comme le précédent, il faut savoir qu’il est également réservé aux randonneurs aguerris. En dehors de sa difficulté, cette randonnée est l’unique occasion d’admirer des panoramas variés entre la terre et la mer.

Le GR 65

Les randonneurs de ce GR ont l’amour de la nature et du voyage en commun, qu’ils soient de simples sportifs ou de mystiques pèlerins. Ils parviennent à partir de quatre voies principales à parcourir plus de 5500 km de sentiers balisés. Elles doivent toutes être inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sachez que les randonneurs de tout niveau parcourent la voie de Vézelay, la via Turonensis.

Ils peuvent parcourir également la célèbre « Route du Puy », la voie d’Arles tout en faisant la découverte d’une nature luxuriante. Cette dernière est composée de forêts, de monuments, de bocages, de massifs montagneux ainsi que d’autres éléments.

Les Pyrénées et les Vosges

Les premiers sont des courtes randonnées de moins de douze bornes qui peuvent être divisées en deux parties. À commencer par le refuge de Respomuso à savoir sept heures de montée ardue puis huit heures de descente pour arriver à se tuer les jambes. En effet, il s’agit bel et bien d’un parcours qui transite par le glacier de l’enfer et le col de Tebarray.

Concernant les Vosges ou le sentier des roches, sachez que vous avez 15 km à parcourir environ. Ici, le terrain est plus accidenté en principe donc vous aurez à faire attention. Il s’agit d’un sentier est très éprouvant à flanc de montagne. Ce n’est pas n’importe quel touriste qui peut se hasarder sur ce parcours dangereux.

Catégories de l'article :
Activités