Le vapotage au ski : quelques notions pratiques

Le vapotage au ski : quelques notions pratiques

Il existe de nombreux endroits où il vous sera strictement interdit de sortir vos cigarettes (électronique ou pas). En revanche dans certains lieux comme les pistes de ski, il convient de faire preuve de bon sens pour d’abord se protéger soi-même et ensuite protéger son appareil. 

Les conséquences sur la box et les atomiseurs

En général, personne ne vous interdira de fumer lorsque vous décidez d’emporter un matériel de vape sur les pistes de ski. C’est donc à vous de savoir s’il faut l’utiliser ou plutôt quand il faut le faire. Ainsi, si vous décidez de prendre votre e-cigarette, vous devrez connaître deux choses essentielles. 

A découvrir également : Comment organiser un séminaire de travail sur un... yacht ?

Concernant la box et les atomiseurs, leur mécanique n’a absolument rien à craindre du froid. En revanche, ce n’est pas la même histoire avec l’électronique. Une condensation peut vite avoir lieu ce qui peut nuire au bon fonctionnement de votre appareil. 

L’impact du froid sur l’e-liquide 

Si vous craignez que votre e-liquide ne soit complètement gelé pendant le froid, il est temps pour vous de vous rassurer. Une basse température ne risque pas de votre la substance. Néanmoins, elle peut diminuer complètement la fluidité de votre liquide. Il devient donc plus visqueux et difficile à l’usage. À cause des constituants de votre e-liquide comme la VG et la PG, il faudra faire attention en la maintenant à une bonne température. 

A voir aussi : 5 raisons de visiter l’Ile Maurice

Les gestes de protection efficaces 

Pour éviter d’endommager votre matériel de vapotage, il existe quelques gestes essentiels qu’il faudra adopter. Lors de vos vacances au ski, pensez à toujours conserver votre matériel dans un blouson ou une poche de pantalon plus proche de la chaleur corporelle. En principe, cela devrait vous éviter les condensations et un e-liquide visqueux. 

Catégories de l'article :
Actu