Le Maté, entre boisson et tradition

Loin d’être une banale infusion, le yerba maté est une boisson traditionnelle ancestrale typique de l’Amérique du Sud. Si c’est là-bas qu’elle est le plus consommée, elle est toutefois prisée dans le monde entier, notamment pour ses nombreux bienfaits.

Une tradition ancestrale

Bien avant que l’Amérique Latine ne soit colonisée, le maté était déjà une boisson très appréciée. L’arbre à maté était considéré comme un présent des dieux et les natifs guaranis utilisaient ses feuilles pour concocter une boisson. À la fois objet de culte et monnaie d’échange entre les peuples, Incas et Charrúas entre autres, le maté était étroitement associé à la nature et au pouvoir de la forêt. Les natifs pensaient alors que boire l’infusion obtenue avec les feuilles de maté, c’était comme boire la forêt.

Les conquistadors espagnols ont vite compris le potentiel économique de cette plante et se sont appliqués à étendre sa consommation, qui est également devenue coutume en Europe, et notamment en Espagne. Le maté est également cultivé en Inde où, comme partout dans le reste du monde, il est consommé pour ses nombreux bienfaits.

Une source de bienfaits

Le yerba maté possède des vertus énergisantes et anti-oxydantes. Il apporte au corps des polyphénols, des vitamines B, du potassium, du magnésium et des xanthines, des apports qui contribuent largement à booster les défenses naturelles et à lutter contre le vieillissement cellulaire.

Mais les bienfaits du yerba maté ne se limitent pas à préserver la jeunesse. Grâce à son apport en caféine, il constitue également une boisson énergisante naturelle. Elle se classe troisième dans le classement des boissons naturelles caféinées, juste après le café et le thé. Ce n’est pas par hasard qu’on voit de nombreux sportifs en consommer. En effet, le maté est particulièrement populaire chez les footballeurs et on a pu voir des clichés de Griezmann, de Messi, de Suarez ou encore de Cavani, calebasse de maté à la main.

Tomando mate con @ChoryOfficial y la pata derecha, si han visto la otra que avisen mandar foto ! pic.twitter.com/ibYC3aqXcG

— Antoine Griezmann (@AntoGriezmann) 1 septembre 2013

Une tradition qui se perpétue

Car le maté, ancestrale et tradition oblige, ne se boit pas dans n’importe quel mug sur lequel serait écrit “Mère de l’année”. Cette boisson reste aujourd’hui très ritualisée et la calebasse et la “bombilla”, une paille en métal, font partie de la tradition. Le maté est à l’Amérique latine ce que l’apéro est à nos terrasses, un moment convivial et de partage. Consommé au moins une fois par jour par sept Argentins sur dix, cette boisson est même célébrée au cours de la journée internationale du maté, qui se déroule le 30 novembre.