Louer une moto ou un scooter pour faire le tour de Corse : quelles réglementations ?

Cet été, vous avez décidé de découvrir la Corse et pour encore plus d’aventure, vous voulez visiter l’île de beauté… à moto !

De cette manière, vous comptez profiter de paysages sublimes de la Corse de façon encore plus intense. Mais avant de vous lancer, voici tout ce que vous devez savoir sur la location d’un deux-roues.

Les conditions de location à respecter

La location d’une moto en Corse (ou d’un scooter) est soumise à diverses conditions. Vous devez, par exemple :

  • avoir au moins 18 ans pour la location d’un véhicule de 50cc et plus de 20 ans pour un deux-roues de 125cc ou plus. Renseignez-vous bien avant car selon les agences de location, les limites d’âge peuvent varier.
  • être titulaire d’un permis de conduire en cours de validation pour les véhicules de plus de 50cc
  • avoir le Brevet de sécurité routière (ou BSR) pour les cylindrées de 50cc
  • fournir une pièce d’identité en cours de validité et un justificatif de domicile
  • verser un dépôt de garantie dont le montant peut varier en fonction du modèle de deux-roues loué

En ce qui concerne l’assurance

En règle générale, l’assurance pour un deux-roues est comprise dans le prix de la location. Toutefois, il est conseillé de vous renseigner sur le type de formule applicable à votre contrat de location : assurance au Tiers, assurance au Tiers + Vol ou Tous risques. Lisez bien les conditions générales afin de connaître les éventuelles exclusions de garanties prévues dans votre contrat.

Vérifiez également le montant de la franchise. Souvent, cela équivaut au montant du dépôt de garantie.

A savoir : si vous allez laisser conduire une autre personne, il faut penser à mentionner son nom dans le contrat. Ainsi, cette personne sera protégée au même titre que vous. Si vous veniez à avoir un accident alors que le deux-roues était conduit par une autre personne, alors tous les frais seraient à votre charge.

Quel équipement ?

Si vous louez un deux-roues, mieux vaut miser sur l’équipement qui va avec comme des casques, gants, un blouson spécial… Cela pour vous et votre passager.

Souvent, l’équipement est compris dans le prix de la location mais il peut arriver que vous deviez le louer à part (cela dépend, encore une fois de l’agence de location).
Attention donc : cela peut engendrer des frais supplémentaires.

Pensez à faire un « état des lieux »

En gros, vérifiez l’état général du véhicule. Si vous constatez une éraflure ou un choc, n’hésitez pas à en faire part au loueur. Cela vous évitera d’être tenu pour responsable à la fin de la location.

Conservez la fiche d’état que vous remet le loueur en début de location. Cette fiche doit comprendre :

  • le nom du loueur
  • la marque, le modèle et le numéro d’immatriculation du deux-roues
  • votre identité
  • le montant du dépôt de garantie
  • le montant des sommes payées d’avance
  • la date et l’heure du début de location et le lieux de restitution du deux-roues, le kilométrage au compteur et toutes les prestations pour lesquelles vous n’avez pas payé d’avance.

Fin de location

Vous devez, bien entendu, rendre le deux-roues dans l’état dans lequel vous l’avez trouvé. N’oubliez pas de faire le plein d’essence. Le loueur peut vous facturer le carburant plus cher que dans une station-service. Si l’agence de location est fermée au moment de la restitution du deux-roues, vous pouvez laisser les clés et les papiers du véhicule dans une boîte aux lettres prévue à cet effet.

oyez très vigilant car vous restez le gardien du véhicule dans ce cas et n’importe quel dommage pouvant survenir avant l’ouverture de l’agence est encore de votre responsabilité.

Vous savez désormais tout sur la location de deux-roues. Bonne route et profitez de votre road trip en Corse !